La réussite de ce projet repose très largement sur une rencontre d’équipes dont la complémentarité des idées et des savoir-faire est avérée. L’organisation tient donc à la fois compte des spécificités professionnelles de chacun et de la poursuite d’un objectif commun autour d’un projet qui fédère par nature. De l’intuition première que l’alimentation peut avoir une place centrale au regard de l’échelle du projet et de la position géographique de la gare Masséna, nous avons consulté des interlocuteurs extérieurs pour valider chaque étape itérative du projet. A ce titre, une série de réunions avec AgroParisTech, La Ruche qui dit oui, et Sous les fraises nous ont permis d’apporter des outils de réflexion à l’équipe porteuse du projet. Laquelle équipe a appris à se connaître et à travailler ensemble, notamment au travers de réunions hebdomadaires systématiques organisées dès l’acceptation de sa candidature.

L’équipe partage avant tout un désir d’imaginer un projet qui participe à rendre la ville plus résiliente face au changement climatique, plus économe en énergie, et globalement plus durable et plus vivable dans sa quête vers la biodiversité. Forts de cet idéal commun, les membres de l’équipe ont tissés des liens durables au cours de leurs multiples réunions internes, mais aussi avec les visites du site, les rencontres avec les habitants, les échanges avec les partenaires et d’autres penseurs de la ville de demain qui nous ont permis un benchmarking pertinent. Enfin, les réunions d’échanges avec la Direction de l’Urbanisme nous ont été tout aussi précieuses pour pouvoir innover dans la contrainte du respect des diverses réglementations.